plafond

n.m.

Paroi horizontale supérieure apparente d’un local, d’un escalier, d’une pièce mansardée... ; on peut classer les plafonds en 4 familles :

a- le plafond à ossature apparente, constitué par la sous-face des solives et des poutres, leurs entrevous étant garnis en retrait. Il est à caissons si les entrevous forment des compartiments dont les retombées (soffites) étaient, autrefois, moulurées et décorées.

b- le plafond de plâtre armé, plafond traditionnel fait d’un enduit de plâtre appliqué sur un lattis (en bacula, cannisse, métal déployé...).

c- le plafond fixé, en plaques de plâtre à parement cartonné, clouées ou vissées sous les solives des planchers, ou en lambris de frises.

d- le plafond suspendu, ou faux-plafond, ouvrage plan construit sous le plancher, à une certaine distance de celui-ci ; son ossature métallique est portée par des suspentes, et elle est habillée de matériaux légers, plaques fixes ou amovibles, en plâtre, dalles acoustiques...

Le plafond en staff est fait de plaques de staff ancrées au plafond par des polochons de plâtre armé de filasse.

Thème(s) associé(s) :

Pour voir les définitions complètes, les illustrations et les traductions
Accédez à la VERSION PREMIUM
pour seulement 2,95 € par mois !

  • Plus de 17 000 définitions complètes, tous secteurs
    (la version gratuite propose environ 1 000 définitions abrégées)
  • Près de 4 000 illustrations
  • La traduction en anglais de plus de 10 000 termes
  • Les renvois aux normes et aux DTU
  • La consultation sur smartphones et tablettes
  • L’historique de vos recherches
S'abonner