joint

(maçonn.)
n.m.

On distingue :

• les joints de structure du gros oeuvre, destinés à découper une grande construction en parties indépendantes l’une de l’autre, pour parer aux retraits, dilatations thermiques et tassements différentiels. Ces joints structurels, dits de dilatation ou de rupture selon leur fonction, concernent toute l’épaisseur des parois. Ils sont obturés avec des matériaux ou profilés qui s’adaptent à des déformations importantes.

• les joints de retrait : ils servent à absorber le retrait de la prise des bétons et mortiers. Ils sont obtenus :

- soit par réservation avant la réalisation de l’ouvrage ;

- soit, pour les chapes, granitos et terrazzos, par des joints perdus, constitués de profilés scellés ;

- soit, a posteriori, par la technique des joints sciés, avec regarnissage du trait de scie (mastic souple, couvre-joint).

• les joints de maçonnerie sont les mortiers qui hourdissent et solidarisent les blocs ou briques.

Un joint gras est un joint particulièrement épais.

Un joint maigre est un joint plus mince que la normale.

Un joint sera dégradé sur 2 ou 3 cm de profondeur s’il doit être refait.

• les joints en parement : c’est la partie visible des joints de maçonnerie ; selon leur relief par rapport au nu de la maçonnerie, ils sont affleurants, saillants ou en creux, et portent divers noms selon leur profil.

• les joints des enduits de parement ont des fonctions à la fois esthétiques (rompre la monotonie de larges surfaces) et pratiques (réduire le risque de reprises de travail apparentes). On distingue les joints pleins (baguettes plastiques préalablement collées) et les joints en creux, ou en retrait : bandes adhésives, pour les crépis, ou recreusement des enduits hydrauliques avec la sciotte.

• les joints de panneaux de façades et de murs-rideaux. En préfabrication lourde, les joints verticaux comportent un vide de décompression, ménagé derrière une garniture de joint.

Pour voir les définitions complètes, les illustrations et les traductions
Accédez à la VERSION PREMIUM
pour seulement 2,95 € par mois !

  • Plus de 17 000 définitions complètes, tous secteurs
    (la version gratuite propose environ 1 000 définitions abrégées)
  • Près de 4 000 illustrations
  • La traduction en anglais de plus de 10 000 termes
  • Les renvois aux normes et aux DTU
  • La consultation sur smartphones et tablettes
  • L’historique de vos recherches
S'abonner