ventilation

(clim.)
n.f.

Ensemble des dispositions et équipements qui facilitent l’aération des locaux, c’est-à-dire l’évacuation de l’air vicié et son renouvellement par de l’air frais. On distingue :

- la ventilation naturelle, assurée par des équipements statiques : amenées d’air (aérateurs, prises d’air), évacuations (conduits verticaux à tirage naturel) et appels d’air des conduits de cheminées ou des hottes.

- la ventilation mécanique, dispositif comportant au moins un équipement motorisé d’évacuation (aspirateur, extracteur, ventilo-aspirateur...), ou d’insufflation forcée d’air frais.

Ventilation mécanique contrôlée, ou VMC.

Dans la VMC à simple flux, l’air frais est introduit dans les pièces principales par des bouches d’entrée d’air à débit réglable, et circule vers les pièces de service. Peu à peu chargé d'humidité, fumées, poussières, l'air est extrait en plafond des locaux de service par un ventilateur asservi à une régulation de débit ; celle-ci corrige les variations aléatoires du tirage naturel.

Un échangeur peut permettre de récupérer la chaleur acquise par l’air extrait, afin de réchauffer l’air frais extérieur avant de l’insuffler dans les locaux par un autre ventilateur : c'est le système de VMC dit à double flux.

La ventilation mécanique contrôlée est dite VMC-Gaz si un appareil de combustion à gaz (chauffe-eau, chaudière...) est raccordé à la VMC pour l’évacuation de ses gaz brûlés.

Pour voir les définitions complètes, les illustrations et les traductions
Accédez à la VERSION PREMIUM
pour seulement 2,95 € par mois !

  • Plus de 17 000 définitions complètes, tous secteurs
    (la version gratuite propose environ 1 000 définitions abrégées)
  • Près de 4 000 illustrations
  • La traduction en anglais de plus de 10 000 termes
  • Les renvois aux normes et aux DTU
  • La consultation sur smartphones et tablettes
  • L’historique de vos recherches
S'abonner